• Extrait :

    "      Une odeur de gomme cramée atteignit les narines de la jeune femme.

        Les roues bloquées par la tenaille des freins, les pneus ont explosé sur le bitume. A l'instant du choc, vitres et pare-brise ont été pulvérisés, moteur déboulonné, phares exorbités. La Clio rouge, toupie de papier froissé, a valsé jusqu'au centre du carrefour quand l'autre voiture terminait sa course, encastrée dans la devanture rose et or d'un institut de beauté. Un long silence de sidération est tombé sur les passants, sur les chiens à l'arrêt au bout des laisses tendues, et sur les choses elles-mêmes, les façades au crépis de poussière, les fenêtres écarquillées, les panneaux de signalisation, les feuilles mortes.

    L'huile bouillante dégouline du carter et se mélange à l'essence, qui coule du réservoir éventré.

    [...]

        Pour la passagère du tas de ferraille et de carbone immobilisé sur l'intersection, le temps est une notion momentanément étrangère. Elle n'entend plus rien et garde les yeux clos sans en avoir conscience. Son cœur hoquette sur ses côtes. Sa respiration est si frêle qu'elle n'entraîne aucun mouvement de poitrine. 

    [...]

         Le mot accident clignote dans sa tête. 

        La flaque du carburant déborde des contours de la voiture. De sa main gauche, la femme palpe le siège du chauffeur. Rien.  Elle parvient à élargir son champ de vision. La netteté des images s'améliore. Au travers de la fumée dispersée par quelques souffles de vent, elle aperçoit le manège des badauds. Un homme franchit le carrefour en courant, s'efface puis réapparaît muni d'un extincteur. Un autre lui crie quelques choses, bras tendus vers l'amas fumant, semble lui ordonner d'intervenir avant que l'incendie ne se déclare. Une dame âgée plaque ses  main sur ses lèvres, une mère serre son enfant contre sa taille, un trio d'adolescents observe la scène que l'un deux filme avec son portable.

    [...]

         Un nouveau mot s'allume dans son esprit : vivante

         La douleur vient de se déclarer avec l'éclat d'une lame océanique. Gémissante, submergée, la victime sent que l'oeil du cyclone se situe dans son épaule droite. Au moment de la collision, la propulsion de son buste a été stoppée par la ceinture de sécurité. Un élément a cédé dans cette lutte contre les forces décuplées de la pesanteur : la clavicule brisée net flotte dans le muscle. La douleur irradie dans les chairs, de la nuque au bout des doigts. [...] C'est donc cela, la mort.   La paralysie, la souffrance, le silence.  "

     

    Synopsis : 

    Sergi Vélasquez, artiste peintre et prisonnier des apparences, s'amourache d'une rousse flamboyante qu'il croise dans l'ascenseur. Il est dingue de son corps, mais elle est hystérique ; c'est du moins ce que pense Julia, psychanalyste et sœur de l'artiste.

     Faut-il s'en inquiéter ? Roxane, elle, est photographe. Il y a quelques années, son visage a été brûlé dans un accident de voiture. Aujourd'hui, elle se réconforte, isolée dans une nature sans voisinage. Jusqu'à ce qu'elle prenne des clichés de son corps, pour mieux l'accepter, et que ses photographies, exposées à Paris, séduisent Sergi .

    La France tranquille et Dernier désir ont fait connaître Olivier Bordaçarre des lecteurs de romans noirs.

    En suivant les conséquences de deux coups de foudre dans le milieu de l'art, il renouvelle ici la thématique du double. Et nous offre, à la fois, une savoureuse chronique familiale et un récit à suspense.

     

    Mon avis : 

    J'ai adoré ce livre. Comment l'ai-je trouvé ? Eh bien, c'est à dire que je connais l'auteur x) C'est un ami de mes parents, et la dernière fois qu'on l'a vu il nous avait parlé de son nouveau livre, qui allait bientôt sortir. *-* 

    Du coup, bah on l'a acheté il y a quelques jours! :33

    Je l'ai lu  presque d'une traite, la moitié hier soir et la moitié ce matin. Enfin, non, je l'avais à peine commencé hier soir, et j'ai surtout lu ce matin x)

    Accidents est donc un livre  génial, il allie chronique familiale et récit à suspense, comme l'éditeur l'a dit dans le synopsis. Son seul défaut est qu'il est vraiment court, enfin trop court à mon goût x) Je l'ai lu vite, et je trouve que ç'aurait été mieux si il avait été plus long. Mais bon, cela n'enlève rien à sa qualité ! 

    On est réellement emporté par l'histoire, le style de l'auteur est extra (et je ne dis pas ça parce que je le connais '^' ), bref en un mot c'est super *w* 

     Je vous le conseille fortement :) 

    ~Sam 

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • [ Avertissement : JE TIENS A VOUS INFORMER QUE SI VOUS N'AVEZ PAS LU PJ ET HDO, CE N'EST PAS LA PEINE DE LIRE CET ARTICLE QUI CONTIENT DES SPOILERS. APRES, SI VOUS ÊTES MASO, CE N'EST PAS MON PROBLÈME. BONNE JOURNÉE C: ]

    [ JE SPOILE  AUSSI UN PEU L'HISTOIRE DU LIVRE :X ]

    Hay bande de courgettes :D (bah quoi? C'est mignon, une courgette)

    Bon, alors ça faisait un bail que j'ai pas posté d'article ici, PARDON infiniment oAo

    En tout cas, aujourd'hui, c'est parti pour un nouvel article ! *w*

    Je vais vous parler du dernier bouquin de Riri (Rick Riordan) j'ai nommé THE TRIALS OF APOLLO ! *blobfish*  (de son titre français "Les travaux d'Apollon" qui sonne beaucoup moins bien ._.)

    Je l'ai lu en anglais avant de le lire en français, et même si j'ai compris le gros de l'histoire en anglais, il faut que je vous avoue que y a plein de choses sur lesquelles je me suis trompée!

    Dédic' à toi Mewi, car Meg, tu verras dans le livre, n'est PAS DU TOUT comme Thalia, en fait xD

    Elle a un look assez space, en vrai xD Mais faut pas se fier aux apparences car elle a deux très dangereux cimeterres en or impérial :xx

     

    Bref, passons aux choses sérieuses x)

    Apollon, dieu déchu du soleil, des épidémies et d'un tas d'autres trucs dont on ne souvient pas sur le moment, se retrouve dans des poubelles, à New York, sous la forme d'un ado boutonneux aux cheveux noirs et bouclés. Zeus, son père, l'a banni de l'Olympe, à cause de vous savez quoi. (qui a un lien avec un certain éventreur de peluches nommé Octave) Il se fait attaquer par des caïds dans la rue et est sauvé in extremis par Meg McCaffrey, demi-déesse vagabonde qui s'avérera être la fille de Déméter Elle a d'ailleurs un karpos (démon des céréales) apprivoisé du nom de Brugnon. [ Il s'appelle Peaches dans la version anglaise, et je dois avouer que pendant tout le bouquin je me suis demandé qui pouvait bien être cet individu '^' Il faut croire que j'ai rien capté au livre en VO, ou presque xD ]

    Avec sa "nouvelle amie" Meg,(en fait, Popo - c'est le surnom que je donne à Apollon xD  - est popogné pou être l' "esclave"de Meg. Même le roi de Troie était plusse gentil.) ils partent à la colonie des Sang-Mêlé (et devinez par qui ils sont conduits? PERCYYYY \o/ ), où ils apprennent que tout n'est pas rose là-bas. Des demi-dieux disparaissent mystérieusement dans les bois et Rachel, l'Oracle, a "perdu" son don de prophétie. Apollon se retrouve malgré lui au coeur d'une quête dont il est un personnage principal. Car si vous avez bien lu Le Sang de l'Olympe, rappelez-vous ce passage ou Nico, épuisé à cause d'un vol d'ombres, s'endort et fait un rêve dans lequel il voit Ella la harpie réciter les Livres sybillins ("La chute du soleil, le vers ultime" ... Vous captez, maintenant? *^* C'est bieeeen, je vous sens réactifs *pointe un doigt imaginaire vers le lecteur de l'article collé à son écran telle une sangsue à sa proie.* )

    Donc, pour résumer, un ennemi mystérieux (ou plutôt, DES ennemis ;D), a pris possession de plusieurs oracles (notamment Delphes, c'est pourquoi Rachel ne parvient plus à voir l'avenir) pour dominer le monde, ou un truc comme ça. Je tiens à préciser qu'il y a une espèce de gros complot avec ceux-là, parce qu'on apprend qu'ils sont plus ou moins à l'origine des problèmes rencontrés par nos héros dans les séries précédentes. Ce sont eux qui ont fourni des onagres à Octave, qui ont acheté le Princesse Andromède, etc. :X (je crois que je suis en train de spoiler, va falloir que je mette un avertissement x] ) 

    Donc, ces énergumènes veulent prendre possession du bosquet de Dodone, un bosquet constitué d'arbres qui parlent, qui récitent des prophéties, pour être plus précise. Et ce fameux bosquet se trouve, comme par hasard, dans le bois de la Colonie des Sang-Mêlé. Mais dans quel endroit du bois? C'est ce que Apollon va devoir découvrir, au prix de dangereuses aventures dans le Labyrinthe, dans la Colonie... 

    Popo, privé de ses pouvoirs divins, n'est plus le même que dans Percy Jackson. (Vous savez, c'était le blond chaud et frimeur, qui a laissé Thalia conduire le char du soleil.)

    Et c'est ce qui rend le bouquin génial. On découvre son point de vue, et on s'attache à lui. On voit qu"il s'attache à Meg (il a des sentiments un peu partagés envers elle, soyons francs), à Will Solace, Austin et Kayla - ses enfants du bungalow d'Apollon. 

    Personnellement, ce livre est, je trouve, l'un des meilleurs de Riri. Enfin, de toute manière, tous ses livres sont géniaux (mais à des degrés différents). Riri est (et je ne le répéterai jamais assez) un génie. 

    Ce n'est pas étonnant que de son univers aient découlé autant de fanarts et de fanfictions, il est une merveilleuse source d'inspiration. *^* 

    Les travaux d'Apollon (titre original : The Trials of Apollo)

    De Rick Riordan

    Editions Albin Michel, coll. Wiz

    16.50 euros


    votre commentaire
  • Nos étoiles contraires (the fault in our stars)

    Comme d'autres personnes le disent, ce livre est une révélation. Une révélation sur la vie et la mort, ce qu'il y a entre les deux...et la vie tout court, en fait.

    Lorsque je l'ai refermé, j'étais à deux doigts de pleurer, mais en même temps je me sentais plus vivante, plus décidée à vivre que je l'ai jamais été.

    J'aime énormément le fait que ce livre ne mette pas le cancer en PREMIÈRE place, mais la relation entre Hazel et Augustus-une belle amitié puis un magnifique amour. 

     

    Ce qui m'a mis les larmes aux yeux, c'est la lettre d'Augustus, à la fin du livre, et les mots de la fin.

     

    Je n'ai pas vraiment compris la signification, et pourtant, j'ignore pourquoi, ça m'a émue...

     

    J'adore Hazel, son caractère et son sens de la réalité.

    J'aime Augustus pour son caractère aussi et sa belle façon de s'exprimer (tout comme Hazel!).

     

    Il n'ya qu'un mot pour décrire cet ouvrage: Unique. Unique pour son histoire,ses personnages, et tout ce qu'on trouve dedans.

     

    A lire, la fin est bouleversante!

     

     

    "Okay?

    Okay."


    10 commentaires
  • Un livre génial, délicieux comme un carré de chocolat fondant et bon comme un super bouquin.

    Tous les personnages sont attachants et ma préférée est Constance Contraire, surtout à cause de son age:elle a deux ans !! mais aussi pour son caractère:Elle est très intelligente par rapport aux autres, et elle est attachante, courageuse, j'aime bien son côté grognon ^^. (Pour ceux qui n'ont pas lu vous comprendrez a la fin du bouquin)

     Je  conseille a tous, cet ouvrage passionnant!

     

    Note: 9,5/10

    Le mystérieux cercle Benedict(The Mysterious Benedict Society)


    votre commentaire
  • LES FOURMiS

     

    De Bernard Werber

     

     

     

     

     

    Résumé: (Source: Booknode.com) Pendant les quelques secondes nécessaires pour lire cette seule phrase vont naître sur terre quarante humains mais surtout sept cents millions de fourmis. Depuis plus de cent millions d'années avant nous, elles sont là, réparties en légions, en cités, en empire sur toute la surface du globe.

     

    Elles ont crée une civilisation parallèles, bâti de véritables royaumes,inventé les armes les plus sophistiquées, conçu tout un art de la guerre et de la cité que nous sommes loin d'égaler, maîtrisé une technologie stupéfiante. Elles ont leur propre Attila, Christophe Colomb, Jules César, Machiavel ou Léonard de Vinci. Le jour des fourmis approche.

     

    Ce roman pas comme les autres nous dit pourquoi et nous plonge de manière saisissante dans un univers de crimes, de monstruosités, de guerres tel que nous n'en avons jamais connu. Au-delà de toute imagination.

     

    Il nous fait entrer dans le monde des infra-terrestres. Attention où vous mettrez les pieds. Après avoir lu ce roman fascinant, vous risquez de ne plus regarder la réalité de la même manière.

     

    Mon avis: J'ai trouvé ce livre incroyable. Dès les premières pages on est aspiré par l'histoire, on ne veut plus s'arrêter de lire. Le fil de l'intrigue est bien ficelé, on le dénoue lentement et on comprend au fur et à mesure de l'histoire. Après l'avoir lu, je n'ai plus regardé les fourmis de la même manière. 

     

    Et j'ai envie de connaître la suite! \o/

     

    Note: 19/20


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique